Visiter les Souterrains de Pontoise pendant la journée du Patrimoine !

pontoise-souterrain

Comme nous vous le disions dans cet article, nous avons eu envie de visiter Pontoise, une ville proche de chez nous, qui a gardé son caractère médiéval tout en conservant une part de mystère …

Et une part de ce mystère nous a été révélé, dans le cadre d’une visite de ses fameux souterrains !

Déambuler dans ces souterrains est une manière complètement loufoque et ludique pour découvrir la ville et ses secrets.


Au sommaire de cet article


Pontoise, une ville calcaire

pontoise-souterrain

La ville de Pontoise a été construite sur des montagnes calcaires naturelles.

Voilà à quoi ressemblait Pontoise au XVII ème siècle.

pontoise-souterrain

Au Moyen-âge, un loi prévoyait que tout propriétaire terrien était propriétaire de sa bâtisse mais également du sous-sol en dessous.

C’est donc très naturellement que chaque propriétaire creusait une galerie sur son terrain afin d’extraire le calcaire permettant de bâtir sa maison.

Après plusieurs effondrements de maisons, des géologues et spéléologues amateurs ont décidé de sonder le sol et c’est ainsi qu’ont été découvertes pas moins de 300 galeries ainsi creusées dans le centre ville médiéval de Pontoise !

Une visite guidée à la découverte de cette vie souterraine est possible grâce à l’Office de tourisme de Pontoise, tous les dimanches à 14h30, moyennant 7€ par adulte.

Et cela vaut le coup ! Pléthores d’anecdotes historiques et d’explications géologiques vous plongent dans le Pontoise médiéval.

On vous dit tout dans cet article.

La galerie du Château

pontoise-souterrain

Il faut d’abord gravir le Mont Bélien de Pontoise pour ensuite redescendre dans la galerie du Château.

Sous le château alors existant au Moyen-Âge, une carrière fut construite afin d’extraire les pierres calcaires du souterrain.

Un puit d’extraction est encore visible et l’on imagine ces hommes, ces carriers, sous-payés mais courageux, qui travaillaient tous les jours, au moyen d’outils très sommaires, à l’extraction de ces pierres qui pouvaient peser plus de 500 kg.

On aperçoit d’ailleurs encore dans cette galerie les traces de leur passage et les outils qu’ils utilisaient.

Une maquette de treuil a été réalisée afin de se rendre compte de la méthode d’extraction utilisée à cette époque.

Le travail des carriers, qui creusèrent minutieusement des galeries, a permis de révéler quelques traces du passé sous-marin de Pontoise. On peut ainsi observer le sol ondulé, qui était le fond de l’océan, et quelques traces de coquillages (voyez sur la photo ci-dessus) !

C’est fou, non ?

La galerie aux Moineaux

pontoise-souterrain

Je ne sais pas si c’est véritablement son nom, mais, en tout cas, la prochaine carrière visitée se trouve dans le prolongement de la rue aux moineaux. Non pas les petits oiseaux, mais la construction militaire du même nom, clin d’œil au passé défensif de la ville.

Située sous d’anciennes triperies, cette carrière est grandiose et superbement conservée.

A la différence de la première carrière du château, de grandes arches ont été mises en place afin de soutenir l’édifice ce qui a permis de creuser des galeries plus grandes et plus larges.

C’est dans cette galerie que l’on aperçoit le mieux les différentes densités de pierres et le travail minutieux des carriers, que l’on devine encore grâce aux traces sur le calcaire.

Au Moyen-Âge, lorsque l’extraction de pierres calcaires n’était plus nécessaire, la galerie aux moineaux, comme ses voisines, a été transformée en dépotoir, en « fosse septique », avant de devenir de véritables caves pour la conservation de denrées.

Quelques ossements d’anciens habitants sont encore visibles …

La visite de cette carrière se termine en beauté par une cave voûtée dont le toit et ses ogives croisées témoignent de la volonté des propriétaires de ses caves, à la fin du Moyen-âge, d’en faire de belles pièces sous leurs maisons.


Lisez également nos récits sur ces autres destinations !